Vous êtes abonné à Amazon Prime ? Si oui, rendez-vous sur Amazon pour profiter de la livraison gratuite sur l’ensemble de notre catalogue !

Affichage des produits 1–24 sur 64

Trier par :
  • img-book

    Ce livre illustré par J. Lacroix professeur de dessin à l’Externat Saint Joseph, et par des photographies réalisées par le studio Photo-Hall et André Balas, a été composé grâce aux archives de la société de Marie à Rome, du département du Var et de la Ville de Toulon, ainsi qu’aux souvenirs de plusieurs anciens élèves et professeurs.

    Note 5.00 sur 5
    Cent ans d’éducation Mariste à Toulon de : Claude Rozier 20,00

    Ce livre illustré par J. Lacroix professeur de dessin à l’Externat Saint Joseph, et par des photographies réalisées par le studio Photo-Hall et André Balas, a été composé grâce aux archives de la société de Marie à Rome, du département du Var et de la Ville de Toulon, ainsi qu’aux souvenirs de plusieurs anciens élèves et professeurs.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Partage, liberté, militance : le monde du logiciel libre et le monde associatif possèdent nombre de valeurs en commun. Pourtant, les associations sont parfois des lieux où il est compliqué d’instaurer l’utilisation de logiciels libres. Manque d’information ? Inadaptation des outils ? Faible disponibilité ? Et si c’étaient nos façons de faire, nos schémas de pensées, nos modes d’organisation qui rendaient cette évolution – naturelle – difficile ? Depuis 2007, le groupe de travail Libre Association de l’April invite à un dialogue interculturel afin de jeter des ponts entre les logiciels libres et le monde associatif. Dans ce cadre, ce guide d’usage des logiciels libres à destination des associations a été rédigé par le groupe de travail. La première version de ce guide est le fruit d’un partenariat entre l’April et la Fondation Crédit Coopératif. La réimpression de cette nouvelle version a été notamment possible grâce à une subvention de la Macif, qui a adopté une stratégie en faveur du logiciel libre et qui soutient depuis de nombreuses années des communautés du logiciel libre.

    Guide Libre Association : Des logiciels pour libérer votre projet associatif de : 5,00

    Partage, liberté, militance : le monde du logiciel libre et le monde associatif possèdent nombre de valeurs en commun. Pourtant, les associations sont parfois des lieux où il est compliqué d’instaurer l’utilisation de logiciels libres. Manque d’information ? Inadaptation des outils ? Faible disponibilité ? Et si c’étaient nos façons de faire, nos schémas de pensées, nos modes d’organisation qui rendaient cette évolution – naturelle – difficile ? Depuis 2007, le groupe de travail Libre Association de l’April invite à un dialogue interculturel afin de jeter des ponts entre les logiciels libres et le monde associatif. Dans ce cadre, ce guide d’usage des logiciels libres à destination des associations a été rédigé par le groupe de travail. La première version de ce guide est le fruit d’un partenariat entre l’April et la Fondation Crédit Coopératif. La réimpression de cette nouvelle version a été notamment possible grâce à une subvention de la Macif, qui a adopté une stratégie en faveur du logiciel libre et qui soutient depuis de nombreuses années des communautés du logiciel libre.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Le livre s’ouvre sur l’entretien que l’auteur aeu avec un conseiller de l’ANPE en 1976, alors qu’elle était au chômage : « Je n’ai rien pour vous, aucun travail, vous ne trouverez rien ici. » Trente cinq ans après, Francine Chenet est toujours à l’ANPE, mais de l’autre côté de la barrière, en tant que directrice d’agence. Pendant toutes ces années, elle a été confrontée aux critiques envers cet établissement : Sa lourdeur administrative, le peu de soutien aux demandeurs d’emploi, le manque d’écoute aux besoins des entreprises, les doutes sur la fiabilité des statistiques etc. Elle a voulu, tout au long de ces pages répondre à ces critiques, parfois justifiées, toujours exagérées, souvent erronées. Elle retrace tout son parcours, depuis son embauche en tant que prospecteur- placier jusqu’à aujourd’hui, d’agence en agence, au fil des différents postes qui lui ont été confiés. Plus qu’un livre technique, c’est le regard intérieur porté sur l’ANPE, devenu aujourd’hui Pôle-Emploi, ses équipes, ses missions, ses organisations successives selon la politique de l’emploi du moment. Elle a fait une large place au métier de conseil, principale fonction de l’ANPE envers les demandeurs d’emploi. Le livre est riche d’anecdotes, amusantes ou émouvantes, reflets de la dimension humaine qui constitue, au-delà de la froideur des chiffres, le quotidien des 50 000 agents de l’établissement. Il parle aussi et surtout aux demandeurs d’emploi, en leur expliquant comment utiliser au mieux les services qui leur sont offerts, pour mener à bien leur projet de reclassement.

    En stock

    ,

    Au secours de l’emploi : 35 ans au service de l’ANPE de : Francine Chenet 15,00

    Le livre s’ouvre sur l’entretien que l’auteur aeu avec un conseiller de l’ANPE en 1976, alors qu’elle était au chômage : « Je n’ai rien pour vous, aucun travail, vous ne trouverez rien ici. » Trente cinq ans après, Francine Chenet est toujours à l’ANPE, mais de l’autre côté de la barrière, en tant que directrice d’agence. Pendant toutes ces années, elle a été confrontée aux critiques envers cet établissement : Sa lourdeur administrative, le peu de soutien aux demandeurs d’emploi, le manque d’écoute aux besoins des entreprises, les doutes sur la fiabilité des statistiques etc. Elle a voulu, tout au long de ces pages répondre à ces critiques, parfois justifiées, toujours exagérées, souvent erronées. Elle retrace tout son parcours, depuis son embauche en tant que prospecteur- placier jusqu’à aujourd’hui, d’agence en agence, au fil des différents postes qui lui ont été confiés. Plus qu’un livre technique, c’est le regard intérieur porté sur l’ANPE, devenu aujourd’hui Pôle-Emploi, ses équipes, ses missions, ses organisations successives selon la politique de l’emploi du moment. Elle a fait une large place au métier de conseil, principale fonction de l’ANPE envers les demandeurs d’emploi. Le livre est riche d’anecdotes, amusantes ou émouvantes, reflets de la dimension humaine qui constitue, au-delà de la froideur des chiffres, le quotidien des 50 000 agents de l’établissement. Il parle aussi et surtout aux demandeurs d’emploi, en leur expliquant comment utiliser au mieux les services qui leur sont offerts, pour mener à bien leur projet de reclassement.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Les INfréquentables viennent de sortir un album de 6 titres intitulé Enfermés dehors. Pour l’illustrer, Les Infréquentables ont réalisé un livret éponyme, comportant les paroles des chansons et présentant leur univers visuel.

    En stock

    Les INfréquentables de : Les INfréquentables, Béatrice Pardossi-Sarno, Marie Michaux, 10,00

    Les INfréquentables viennent de sortir un album de 6 titres intitulé Enfermés dehors. Pour l’illustrer, Les Infréquentables ont réalisé un livret éponyme, comportant les paroles des chansons et présentant leur univers visuel.

    Ajouter au panier
  • img-book
    Les INfréquentables, groupe de rock français formé en 2016, composé de Lilian Manteaux, Louis Brazzi, Nicolas Leroy, Nicolas Barcelo, Béatrice Pardossi-Sarno et Alex Pardossi, sortent leur premier EP de 6 titres intitulé Enfermés dehors.

    Sur des musiques absolument rock et résolument électriques, les INfréquentables présentent des textes francs et engagés sur la société actuelle, un appel au discernement et à un retour à l’essentiel. Hors du commercial et des bienséances, ils sont insolents mais aussi poètes et n’hésitent pas à faire appel au monde littéraire.

    En stock

    Enfermés dehors de : Les INfréquentables 10,00
    Les INfréquentables, groupe de rock français formé en 2016, composé de Lilian Manteaux, Louis Brazzi, Nicolas Leroy, Nicolas Barcelo, Béatrice Pardossi-Sarno et Alex Pardossi, sortent leur premier EP de 6 titres intitulé Enfermés dehors.

    Sur des musiques absolument rock et résolument électriques, les INfréquentables présentent des textes francs et engagés sur la société actuelle, un appel au discernement et à un retour à l’essentiel. Hors du commercial et des bienséances, ils sont insolents mais aussi poètes et n’hésitent pas à faire appel au monde littéraire.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Aux yeux mêmes de Goethe, cette Première partie de la tragédie de Faust, qu’il fit paraître en 1808 et qui sera plus tard suivie d’un Second Faust, est une oeuvre étrange et barbare, qui ne vise à rien de moins qu’à présenter le « théâtre du monde ». Une oeuvre complexe aussi, où le protagoniste, Faust, assure le lien entre le drame du savant amer, désespérant de percer les secrets de la nature vivante, et celui de Marguerite qui s’éprend du vieil homme rajeuni par Méphistophélès, avant de devenir mère, de tuer son enfant et, condamnée à mort, de refuser de suivre Faust qui, finalement, a tout perdu.

    En stock

    Note 4.64 sur 5
    Faust de : Goethe, Eugène Delacroix, 10,00

    Aux yeux mêmes de Goethe, cette Première partie de la tragédie de Faust, qu’il fit paraître en 1808 et qui sera plus tard suivie d’un Second Faust, est une oeuvre étrange et barbare, qui ne vise à rien de moins qu’à présenter le « théâtre du monde ». Une oeuvre complexe aussi, où le protagoniste, Faust, assure le lien entre le drame du savant amer, désespérant de percer les secrets de la nature vivante, et celui de Marguerite qui s’éprend du vieil homme rajeuni par Méphistophélès, avant de devenir mère, de tuer son enfant et, condamnée à mort, de refuser de suivre Faust qui, finalement, a tout perdu.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Bonjour, c’est Béatrice ! Voilà presque un an que je vous invite chaque semaine à faire une pause avec moi : tous les mercredis à 21 heures, je vous propose un voyage en pays littéraire, à la rencontre de mes auteurs préférés, leur univers, leur regard, leur écriture. Un temps suspendu, un petit moment d’intimité avec la littérature. Et comme les mots créent du sens, mais aussi du son, la musique y est à l’honneur ! Le Petit moment littéraire, c’est une émission de radio, un rendez- vous sur Radio Livio. C’est avant tout la mise en commun des talents d’une équipe entière. C’est aujourd’hui le titre de ce livre où sont rassemblées les références des ouvrages et des musiques, un livre où ma voix est tracée à l’encre sur le papier et où les illustrations de Marie viennent charmer nos regards.

    En stock

    Petits moments littéraires 2017 : 32 voyages en pays littéraire… de : Béatrice Pardossi-Sarno, Marie Michaux, 50,00

    Bonjour, c’est Béatrice ! Voilà presque un an que je vous invite chaque semaine à faire une pause avec moi : tous les mercredis à 21 heures, je vous propose un voyage en pays littéraire, à la rencontre de mes auteurs préférés, leur univers, leur regard, leur écriture. Un temps suspendu, un petit moment d’intimité avec la littérature. Et comme les mots créent du sens, mais aussi du son, la musique y est à l’honneur ! Le Petit moment littéraire, c’est une émission de radio, un rendez- vous sur Radio Livio. C’est avant tout la mise en commun des talents d’une équipe entière. C’est aujourd’hui le titre de ce livre où sont rassemblées les références des ouvrages et des musiques, un livre où ma voix est tracée à l’encre sur le papier et où les illustrations de Marie viennent charmer nos regards.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Eugène Delacroix, grand génie de la peinture française et universelle, révèle ses talents extraordinaires d’écrivain à travers ce Journal, ces nombreuses notes et correspondances, réédités aujourd’hui avec une fidélité absolue aux textes originels. Quelque temps après la mort de Delacroix, sa domestique Julie apportait chez le peintre Constant Dutilleux, rue de Rennes, un paquet volumineux expédié par la gouvernante du maître, Jenny Le Guillou. « Quelle surprise de découvrir cahiers et agendas tout remplis de l’écriture de son illustre ami. D’autant que le bruit s’était répandu au moment des funérailles, que Delacroix avait ordonné à sa gouvernante de les brûler devant lui, alors qu’il était déjà alité. » Ce Journal est un monument unique. Les artistes, chez nous, sont d’ordinaire exclusivement artistes, c’est-à-dire artisans, et quand ils se mêlent d’écrire, un Fromentin par exemple fait figure d’un écrivain doublé d’un peintre amateur. Il en va tout autrement de Delacroix, grand artiste, grand écrivain, ou mieux, grand homme dont le génie éclate dans toutes ses manifestations, qu’il peigne ou qu’il écrive comme chez les grands Italiens de la Renaissance. Il s’est d’ailleurs toujours élevé contre ce qu’il appelait la « limitation des genres ». Toutes sa vie, il a adoré écrire, pour lui d’abord, pour les autres ensuite, comme le montre son abondante correspondance qui, le jour où elle sera réunie, constituera le pendant et le complément du Journal.

    En stock

    Journal : 1855-1863 de : Eugène Delacroix 15,00

    Eugène Delacroix, grand génie de la peinture française et universelle, révèle ses talents extraordinaires d’écrivain à travers ce Journal, ces nombreuses notes et correspondances, réédités aujourd’hui avec une fidélité absolue aux textes originels. Quelque temps après la mort de Delacroix, sa domestique Julie apportait chez le peintre Constant Dutilleux, rue de Rennes, un paquet volumineux expédié par la gouvernante du maître, Jenny Le Guillou. « Quelle surprise de découvrir cahiers et agendas tout remplis de l’écriture de son illustre ami. D’autant que le bruit s’était répandu au moment des funérailles, que Delacroix avait ordonné à sa gouvernante de les brûler devant lui, alors qu’il était déjà alité. » Ce Journal est un monument unique. Les artistes, chez nous, sont d’ordinaire exclusivement artistes, c’est-à-dire artisans, et quand ils se mêlent d’écrire, un Fromentin par exemple fait figure d’un écrivain doublé d’un peintre amateur. Il en va tout autrement de Delacroix, grand artiste, grand écrivain, ou mieux, grand homme dont le génie éclate dans toutes ses manifestations, qu’il peigne ou qu’il écrive comme chez les grands Italiens de la Renaissance. Il s’est d’ailleurs toujours élevé contre ce qu’il appelait la « limitation des genres ». Toutes sa vie, il a adoré écrire, pour lui d’abord, pour les autres ensuite, comme le montre son abondante correspondance qui, le jour où elle sera réunie, constituera le pendant et le complément du Journal.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Eugène Delacroix, grand génie de la peinture française et universelle, révèle ses talents extraordinaires d’écrivain à travers ce Journal, ces nombreuses notes et correspondances, réédités aujourd’hui avec une fidélité absolue aux textes originels. Quelque temps après la mort de Delacroix, sa domestique Julie apportait chez le peintre Constant Dutilleux, rue de Rennes, un paquet volumineux expédié par la gouvernante du maître, Jenny Le Guillou. « Quelle surprise de découvrir cahiers et agendas tout remplis de l’écriture de son illustre ami. D’autant que le bruit s’était répandu au moment des funérailles, que Delacroix avait ordonné à sa gouvernante de les brûler devant lui, alors qu’il était déjà alité. » Ce Journal est un monument unique. Les artistes, chez nous, sont d’ordinaire exclusivement artistes, c’est-à-dire artisans, et quand ils se mêlent d’écrire, un Fromentin par exemple fait figure d’un écrivain doublé d’un peintre amateur. Il en va tout autrement de Delacroix, grand artiste, grand écrivain, ou mieux, grand homme dont le génie éclate dans toutes ses manifestations, qu’il peigne ou qu’il écrive comme chez les grands Italiens de la Renaissance. Il s’est d’ailleurs toujours élevé contre ce qu’il appelait la « limitation des genres ». Toutes sa vie, il a adoré écrire, pour lui d’abord, pour les autres ensuite, comme le montre son abondante correspondance qui, le jour où elle sera réunie, constituera le pendant et le complément du Journal.

    En stock

    Journal : 1850-1854 de : Eugène Delacroix 15,00

    Eugène Delacroix, grand génie de la peinture française et universelle, révèle ses talents extraordinaires d’écrivain à travers ce Journal, ces nombreuses notes et correspondances, réédités aujourd’hui avec une fidélité absolue aux textes originels. Quelque temps après la mort de Delacroix, sa domestique Julie apportait chez le peintre Constant Dutilleux, rue de Rennes, un paquet volumineux expédié par la gouvernante du maître, Jenny Le Guillou. « Quelle surprise de découvrir cahiers et agendas tout remplis de l’écriture de son illustre ami. D’autant que le bruit s’était répandu au moment des funérailles, que Delacroix avait ordonné à sa gouvernante de les brûler devant lui, alors qu’il était déjà alité. » Ce Journal est un monument unique. Les artistes, chez nous, sont d’ordinaire exclusivement artistes, c’est-à-dire artisans, et quand ils se mêlent d’écrire, un Fromentin par exemple fait figure d’un écrivain doublé d’un peintre amateur. Il en va tout autrement de Delacroix, grand artiste, grand écrivain, ou mieux, grand homme dont le génie éclate dans toutes ses manifestations, qu’il peigne ou qu’il écrive comme chez les grands Italiens de la Renaissance. Il s’est d’ailleurs toujours élevé contre ce qu’il appelait la « limitation des genres ». Toutes sa vie, il a adoré écrire, pour lui d’abord, pour les autres ensuite, comme le montre son abondante correspondance qui, le jour où elle sera réunie, constituera le pendant et le complément du Journal.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Eugène Delacroix, grand génie de la peinture française et universelle, révèle ses talents extraordinaires d’écrivain à travers ce Journal, ces nombreuses notes et correspondances, réédités aujourd’hui avec une fidélité absolue aux textes originels. Quelque temps après la mort de Delacroix, sa domestique Julie apportait chez le peintre Constant Dutilleux, rue de Rennes, un paquet volumineux expédié par la gouvernante du maître, Jenny Le Guillou. « Quelle surprise de découvrir cahiers et agendas tout remplis de l’écriture de son illustre ami. D’autant que le bruit s’était répandu au moment des funérailles, que Delacroix avait ordonné à sa gouvernante de les brûler devant lui, alors qu’il était déjà alité. » Ce Journal est un monument unique. Les artistes, chez nous, sont d’ordinaire exclusivement artistes, c’est-à-dire artisans, et quand ils se mêlent d’écrire, un Fromentin par exemple fait figure d’un écrivain doublé d’un peintre amateur. Il en va tout autrement de Delacroix, grand artiste, grand écrivain, ou mieux, grand homme dont le génie éclate dans toutes ses manifestations, qu’il peigne ou qu’il écrive comme chez les grands Italiens de la Renaissance. Il s’est d’ailleurs toujours élevé contre ce qu’il appelait la « limitation des genres ». Toutes sa vie, il a adoré écrire, pour lui d’abord, pour les autres ensuite, comme le montre son abondante correspondance qui, le jour où elle sera réunie, constituera le pendant et le complément du Journal.

    En stock

    Journal : 1823-1850 de : Eugène Delacroix 15,00

    Eugène Delacroix, grand génie de la peinture française et universelle, révèle ses talents extraordinaires d’écrivain à travers ce Journal, ces nombreuses notes et correspondances, réédités aujourd’hui avec une fidélité absolue aux textes originels. Quelque temps après la mort de Delacroix, sa domestique Julie apportait chez le peintre Constant Dutilleux, rue de Rennes, un paquet volumineux expédié par la gouvernante du maître, Jenny Le Guillou. « Quelle surprise de découvrir cahiers et agendas tout remplis de l’écriture de son illustre ami. D’autant que le bruit s’était répandu au moment des funérailles, que Delacroix avait ordonné à sa gouvernante de les brûler devant lui, alors qu’il était déjà alité. » Ce Journal est un monument unique. Les artistes, chez nous, sont d’ordinaire exclusivement artistes, c’est-à-dire artisans, et quand ils se mêlent d’écrire, un Fromentin par exemple fait figure d’un écrivain doublé d’un peintre amateur. Il en va tout autrement de Delacroix, grand artiste, grand écrivain, ou mieux, grand homme dont le génie éclate dans toutes ses manifestations, qu’il peigne ou qu’il écrive comme chez les grands Italiens de la Renaissance. Il s’est d’ailleurs toujours élevé contre ce qu’il appelait la « limitation des genres ». Toutes sa vie, il a adoré écrire, pour lui d’abord, pour les autres ensuite, comme le montre son abondante correspondance qui, le jour où elle sera réunie, constituera le pendant et le complément du Journal.

    Ajouter au panier
  • img-book

    À l’occasion de l’édition 2018 de Partir en Livre, le grand festival de la littérature jeunesse qui a lieu du 11 au 22 juillet un peu partout en France, Radio Livio est de la fête et le Petit moment littéraire consacre deux émissions spéciales à des auteurs- jeunesse : Béatrice Pardossi-Sarno et sa fidèle équipe vous accompagnent à la rencontre de Claude Ponti, un auteur tendre et drôle qui nous invite dans ses arbres-maison et qui ne se déplace jamais sans ses milliers de poussins. Puis c’est avec Ana Campoy que nous partirons au cœur de Londres, pour découvrir un trésor littéraire en compagnie d’Alfred Hitchcock et Agatha Christie lorsqu’ils étaient enfants.

    Petits moments littéraires : Édition spéciale Partir en Livre 2018 de : Béatrice Pardossi-Sarno, Marie Michaux, 10,00

    À l’occasion de l’édition 2018 de Partir en Livre, le grand festival de la littérature jeunesse qui a lieu du 11 au 22 juillet un peu partout en France, Radio Livio est de la fête et le Petit moment littéraire consacre deux émissions spéciales à des auteurs- jeunesse : Béatrice Pardossi-Sarno et sa fidèle équipe vous accompagnent à la rencontre de Claude Ponti, un auteur tendre et drôle qui nous invite dans ses arbres-maison et qui ne se déplace jamais sans ses milliers de poussins. Puis c’est avec Ana Campoy que nous partirons au cœur de Londres, pour découvrir un trésor littéraire en compagnie d’Alfred Hitchcock et Agatha Christie lorsqu’ils étaient enfants.

    Acheter
  • img-book

    « Mathieu l’enlumineur » est le premier tome d’une trilogie qui nous entraîne à la Cour de Bourgogne au XVème siècle et nous invite à revisiter cette fin du Moyen Age où se côtoient enlumineurs, chevaliers et gentes dames. Oyez, bonnes gens, l’histoire de Mathieu, jeune apprenti enlumineur. En même temps qu’il s’initie à l’art de l’enluminure avec deux célèbres maîtres, Jean Tavernier et Jean Fouquet, il découvre les intrigues de la cour bourguignonne. Destins croisés de deux couples : Mathieu et Marie, Eléonore et Arnaud. Amitiés indéfectibles et amour, passion des belles choses, tournois et sièges, rivalités entre chevaliers… Deux univers s’entremêlent pour le plus grand plaisir du lecteur entraîné dans les aventures trépidantes de héros attachants et hauts en couleur.

    Note 5.00 sur 5
    Mathieu l’enlumineur, illustré de : Christiane Corazzi 20,00

    « Mathieu l’enlumineur » est le premier tome d’une trilogie qui nous entraîne à la Cour de Bourgogne au XVème siècle et nous invite à revisiter cette fin du Moyen Age où se côtoient enlumineurs, chevaliers et gentes dames. Oyez, bonnes gens, l’histoire de Mathieu, jeune apprenti enlumineur. En même temps qu’il s’initie à l’art de l’enluminure avec deux célèbres maîtres, Jean Tavernier et Jean Fouquet, il découvre les intrigues de la cour bourguignonne. Destins croisés de deux couples : Mathieu et Marie, Eléonore et Arnaud. Amitiés indéfectibles et amour, passion des belles choses, tournois et sièges, rivalités entre chevaliers… Deux univers s’entremêlent pour le plus grand plaisir du lecteur entraîné dans les aventures trépidantes de héros attachants et hauts en couleur.

    Acheter
  • img-book

    De par ses origines familiales, Roger-Pol se définit comme celto-ligure et éclectique dans le choix des thèmes et composition de ses poèmes. Une poésie tantôt libre, tantôt rimée, toujours musicale. Il nous livre ici un florilège de petits poèmes tendres écrits initialement pour sa fille Morgane enfant laquelle, maintenant adulte, en accepte la publication. Offrez ces éclats de bonheur, illustrés avec complicité par Dorothée Clauzel, à un jeune enfant, lisez les à un de ces tout-petits que le trou noir d’avant-dodo inquiète. Grands et adultes n’en sont pas exclus..

    ,

    Petits minous, gros toutous de : Roger-Pol Cottereau 15,00

    De par ses origines familiales, Roger-Pol se définit comme celto-ligure et éclectique dans le choix des thèmes et composition de ses poèmes. Une poésie tantôt libre, tantôt rimée, toujours musicale. Il nous livre ici un florilège de petits poèmes tendres écrits initialement pour sa fille Morgane enfant laquelle, maintenant adulte, en accepte la publication. Offrez ces éclats de bonheur, illustrés avec complicité par Dorothée Clauzel, à un jeune enfant, lisez les à un de ces tout-petits que le trou noir d’avant-dodo inquiète. Grands et adultes n’en sont pas exclus..

    Acheter
  • img-book

    Le Horla raconte la lente désagrégation d’un esprit, de la dépression à la folie – des maux que connaissait bien Maupassant. Le héros se sent peu à peu envahi par un autre, qui agit à travers lui : le Horla, puissance invisible, inconsciente, qui le manipule. S’installent alors l’incompréhension, la peur, l’angoisse. Jusqu’à l’irréparable. Prenant la forme du journal intime, la nouvelle illustre ce que Freud nommera l’inquiétante étrangeté, cette intrusion progressive du malaise dans le quotidien. Modèle de nouvelle fantastique, Le Horla est aussi une description clinique du dédoublement de personnalité qui menace toute conscience.

    Note 4.54 sur 5
    Le Horla de : Guy de Maupassant 7,00

    Le Horla raconte la lente désagrégation d’un esprit, de la dépression à la folie – des maux que connaissait bien Maupassant. Le héros se sent peu à peu envahi par un autre, qui agit à travers lui : le Horla, puissance invisible, inconsciente, qui le manipule. S’installent alors l’incompréhension, la peur, l’angoisse. Jusqu’à l’irréparable. Prenant la forme du journal intime, la nouvelle illustre ce que Freud nommera l’inquiétante étrangeté, cette intrusion progressive du malaise dans le quotidien. Modèle de nouvelle fantastique, Le Horla est aussi une description clinique du dédoublement de personnalité qui menace toute conscience.

    Acheter
  • img-book

    L’Histoire d’un cœur simple est tout bonnement le récit d’une vie obscure, celle d’une pauvre fille de campagne, dévote mais mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme du pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu’elle soigne, puis son perroquet ; quand le perroquet est mort, elle le fait empailler et, en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit. Cela n’est nullement ironique comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste.

    Note 3.79 sur 5
    Un cœur simple de : Gustave Flaubert 4,00

    L’Histoire d’un cœur simple est tout bonnement le récit d’une vie obscure, celle d’une pauvre fille de campagne, dévote mais mystique, dévouée sans exaltation et tendre comme du pain frais. Elle aime successivement un homme, les enfants de sa maîtresse, un neveu, un vieillard qu’elle soigne, puis son perroquet ; quand le perroquet est mort, elle le fait empailler et, en mourant à son tour, elle confond le perroquet avec le Saint-Esprit. Cela n’est nullement ironique comme vous le supposez, mais au contraire très sérieux et très triste.

    Acheter
  • img-book

    Cette édition des aventures d’Alice au pays des merveilles a conservé la traduction d’origine et est illustrée des dessins originaux de John Tenniel.

    Assise dans l’herbe un jour d’été, Alice voit passer un lapin blanc qu’elle suit dans son terrier. Elle bascule alors dans un monde extraordinaire et magique. Au cours de cet étrange voyage, elle rencontre des personnages incongrus : des homards qui dansent, un chat qui apparaît pour s’évanouir, une chenille qui fume, ou encore une Reine de Cœur qui veut couper la tête de tout le monde.

    Note 5.00 sur 5
    Alice au pays des merveilles de : Lewis Caroll 6,00

    Cette édition des aventures d’Alice au pays des merveilles a conservé la traduction d’origine et est illustrée des dessins originaux de John Tenniel.

    Assise dans l’herbe un jour d’été, Alice voit passer un lapin blanc qu’elle suit dans son terrier. Elle bascule alors dans un monde extraordinaire et magique. Au cours de cet étrange voyage, elle rencontre des personnages incongrus : des homards qui dansent, un chat qui apparaît pour s’évanouir, une chenille qui fume, ou encore une Reine de Cœur qui veut couper la tête de tout le monde.

    Acheter
  • img-book

    Jean-Christophe Michaux est né un 27 mars, les autres jours étaient déjà pris. Il est du signe du Bélier, ce qui n’est pas de sa faute. Epicurien, curieux, rationnel au-delà du raisonnable, Jean-Christophe est un être doté d’un sérieux sens de l’humour, et d’un désespoir poli. Il est mon ami, et il doit le rester. Il est aussi un auteur de poèmes remarquables qu’il nous invite à découvrir dans ce recueil.

    À la dérive de : Jean Christophe Michaux 10,00

    Jean-Christophe Michaux est né un 27 mars, les autres jours étaient déjà pris. Il est du signe du Bélier, ce qui n’est pas de sa faute. Epicurien, curieux, rationnel au-delà du raisonnable, Jean-Christophe est un être doté d’un sérieux sens de l’humour, et d’un désespoir poli. Il est mon ami, et il doit le rester. Il est aussi un auteur de poèmes remarquables qu’il nous invite à découvrir dans ce recueil.

    Acheter
  • Promo
    img-book

    Cette version intégrale rassemble « Le Robot de Gaspar », « La fiancée du robot » et « Les nouvelles aventures d’Hector, le robot ». En fabriquant son robot, Gaspar, jeune inventeur plein de ressources et de bonnes intentions, était loin de se douter qu’il provoquerait un tel bouleversement dans sa famille. Et probablement encore moins que ce robot dénommé Hector lui survivrait et connaîtrait une deuxième vie … L’auteur réussit à créer un univers étrange dans lequel on pénètre peu à peu tant il est proche du nôtre ; il préfigure notre avenir avec les robots mais nous montre aussi les limites de la technologie.

    Le robot de Gaspar, l’intégral de : Christiane Corazzi 18,96 15,00

    Cette version intégrale rassemble « Le Robot de Gaspar », « La fiancée du robot » et « Les nouvelles aventures d’Hector, le robot ». En fabriquant son robot, Gaspar, jeune inventeur plein de ressources et de bonnes intentions, était loin de se douter qu’il provoquerait un tel bouleversement dans sa famille. Et probablement encore moins que ce robot dénommé Hector lui survivrait et connaîtrait une deuxième vie … L’auteur réussit à créer un univers étrange dans lequel on pénètre peu à peu tant il est proche du nôtre ; il préfigure notre avenir avec les robots mais nous montre aussi les limites de la technologie.

    Acheter
  • img-book

    Il fallut plusieurs jours à la tribu Ducresson-Dujardin pour accepter l’idée de partir en vacances en famille… Certains étaient réticents ; les idées fusèrent, dont les plus farfelues, pour organiser le voyage avec deux adultes, huit enfants, un bébé et un chien ! Comment allaient-ils cohabiter ? Où aller ? Pourvu que le séjour ne ressemble pas à une colonie de vacances ! Chacun souhaitait peu de contraintes et beaucoup d’imprévu ! Enfin la décision fut prise : on partirait bien tous ensemble. Pourquoi pas à Sanary qui rappellerait à Fabrice ses souvenirs d’enfant et d’adolescent ?

    Note 5.00 sur 5
    La tribu part en vacances de : Christiane Corazzi 7,00

    Il fallut plusieurs jours à la tribu Ducresson-Dujardin pour accepter l’idée de partir en vacances en famille… Certains étaient réticents ; les idées fusèrent, dont les plus farfelues, pour organiser le voyage avec deux adultes, huit enfants, un bébé et un chien ! Comment allaient-ils cohabiter ? Où aller ? Pourvu que le séjour ne ressemble pas à une colonie de vacances ! Chacun souhaitait peu de contraintes et beaucoup d’imprévu ! Enfin la décision fut prise : on partirait bien tous ensemble. Pourquoi pas à Sanary qui rappellerait à Fabrice ses souvenirs d’enfant et d’adolescent ?

    Acheter
  • img-book

    La vive est un poisson de méditerranée. Cachée sous le sable, la vive pique de son épine dorsale quiconque la piétine. Douleur violente, instantanée. Une douleur dont on se souvient ! La vive, on la connaît… Et si la mémoire était son épithète ? Mémoire vive est un recueil d’histoires, un regard amusé ou curieux sur le mystère de la mémoire.

    Mémoire vive et autres nouvelles de : Béatrice Pardossi-Sarno 10,00

    La vive est un poisson de méditerranée. Cachée sous le sable, la vive pique de son épine dorsale quiconque la piétine. Douleur violente, instantanée. Une douleur dont on se souvient ! La vive, on la connaît… Et si la mémoire était son épithète ? Mémoire vive est un recueil d’histoires, un regard amusé ou curieux sur le mystère de la mémoire.

    Acheter
  • img-book

    Ce recueil est le véritable témoignage d’une maman qui a éprouvé la pire des douleurs qui soit : la perte de sa fille Nathalie le 18 février 2012, et du long cheminement plein d’embûches qui l’a amenée petit à petit vers l’éveil à la spiritualité… Grâce à un témoignage de communication avec la défunte, il présente : Une grande richesse en signes matériels avec actions sur la lumière, sur les appareils électriques et sur la matière (gravure sur la toile d’un tableau et sur un mur.) Des communications en TCI. Le récit de la vision de sa fille par sa maman éveillée, en plus de rêves très signifiants. Des messages transmis par différents médiums aux perceptions très différentes (parfois clairvoyance et clairaudience, mais aussi écriture intuitive en relation avec les Guides des défunts) qui sont toujours probants, qui font concorder les événements et corroborent des faits qui ne sont pas censés être connus d’un monde à l’autre… Un enseignement spirituel notable pour la maman de Nathalie et toute sa famille. Ce livre, qui n’est pas seulement un livre de Messages et de Signes, ne se veut pas triste, même s’il part de la plus grande souffrance au monde. Il se veut au contraire plein d’espoir puisqu’il parle de la Vie après la mort et de la présence permanente auprès de nous de nos « aimés disparus ». Mon souhait le plus cher est que ce témoignage crée un effet d’entraînement permettant aux personnes qui le souhaitent de s’insérer dans ce sillon et de trouver eux aussi dans leur cœur la flamme de l’espoir dans la Vie après la mort physique : si j’ai changé, moi, la maman de Nathalie, pourquoi, après une période de désespérance, ne seraient-elles pas capables de changer elles aussi ?

    Note 4.67 sur 5
    De la Douleur à l’Eveil de la Spiritualité, un cheminement difficile: Une maman témoigne de : Ilda Noto Cuomo 19,50

    Ce recueil est le véritable témoignage d’une maman qui a éprouvé la pire des douleurs qui soit : la perte de sa fille Nathalie le 18 février 2012, et du long cheminement plein d’embûches qui l’a amenée petit à petit vers l’éveil à la spiritualité… Grâce à un témoignage de communication avec la défunte, il présente : Une grande richesse en signes matériels avec actions sur la lumière, sur les appareils électriques et sur la matière (gravure sur la toile d’un tableau et sur un mur.) Des communications en TCI. Le récit de la vision de sa fille par sa maman éveillée, en plus de rêves très signifiants. Des messages transmis par différents médiums aux perceptions très différentes (parfois clairvoyance et clairaudience, mais aussi écriture intuitive en relation avec les Guides des défunts) qui sont toujours probants, qui font concorder les événements et corroborent des faits qui ne sont pas censés être connus d’un monde à l’autre… Un enseignement spirituel notable pour la maman de Nathalie et toute sa famille. Ce livre, qui n’est pas seulement un livre de Messages et de Signes, ne se veut pas triste, même s’il part de la plus grande souffrance au monde. Il se veut au contraire plein d’espoir puisqu’il parle de la Vie après la mort et de la présence permanente auprès de nous de nos « aimés disparus ». Mon souhait le plus cher est que ce témoignage crée un effet d’entraînement permettant aux personnes qui le souhaitent de s’insérer dans ce sillon et de trouver eux aussi dans leur cœur la flamme de l’espoir dans la Vie après la mort physique : si j’ai changé, moi, la maman de Nathalie, pourquoi, après une période de désespérance, ne seraient-elles pas capables de changer elles aussi ?

    Acheter
  • img-book

    La PEUR ! Ce terme évoque des situations très diverses : la peur devant une situation qu’on ne comprend pas ou qu’on ne maîtrise pas, la phobie d’un animal tel que le serpent ou l’araignée, le vertige, jusqu’à l’angoisse légitime d’un père ou d’une mère pour un enfant malade ou en danger, la crainte de ne pas être à la hauteur d’une tâche… C’est un sentiment souvent ressenti, à tort ou à raison. La peur nous paralyse, nous amoindrit, parfois même nous fait commettre des erreurs. Il est parfois possible de la surmonter. C’est en tout cas un ressort souvent utilisé dans la littérature et les films d’aventure ou d’horreur. Il s’appuie sur nos failles et nos faiblesses. Mais il nous arrive parfois d’aimer avoir peur, surtout si on sait que ce n’est pas « pour de vrai » comme disent les enfants. L’auteur nous propose quelques récits dont le thème central est la peur pour nous distraire et nous faire éprouver le grand frisson.

    Note 4.00 sur 5
    Histoires courtes pour avoir peur de : Christiane Corazzi 6,32

    La PEUR ! Ce terme évoque des situations très diverses : la peur devant une situation qu’on ne comprend pas ou qu’on ne maîtrise pas, la phobie d’un animal tel que le serpent ou l’araignée, le vertige, jusqu’à l’angoisse légitime d’un père ou d’une mère pour un enfant malade ou en danger, la crainte de ne pas être à la hauteur d’une tâche… C’est un sentiment souvent ressenti, à tort ou à raison. La peur nous paralyse, nous amoindrit, parfois même nous fait commettre des erreurs. Il est parfois possible de la surmonter. C’est en tout cas un ressort souvent utilisé dans la littérature et les films d’aventure ou d’horreur. Il s’appuie sur nos failles et nos faiblesses. Mais il nous arrive parfois d’aimer avoir peur, surtout si on sait que ce n’est pas « pour de vrai » comme disent les enfants. L’auteur nous propose quelques récits dont le thème central est la peur pour nous distraire et nous faire éprouver le grand frisson.

    Acheter
  • img-book

    J’ai toujours été, depuis mon plus jeune âge, enclin à la solitude. Les autres m’intimidaient à tel point que je les évitais prudemment. Cette solitude devînt mon refuge qui me conduisit vers une vie intérieure très riche. Je vécus, alors, de nombreuses expériences qui m’ouvrirent un monde, de prime abord, effrayant, que, petit à petit, j’apprivoisais, pour mon plus grand bonheur. Je fus amené a confronté les textes de la Bible avec les écrits de Jung, de Freud, la psychanalyse me fascinait. Cette comparaison me semblait indispensable à l’heure où chacun est en quête de sens pour orienter sa vie. Quant à moi, je suis mystique, mais est-ce un rêve ou la réalité ? C’est l’histoire, autobiographique, de cette aventure à laquelle je vous convie, celle qui m’a amenée à vivre une E.M.I. (Expérience de Mort Imminente), élément fondateur de cette existence mystique que je vous livre. Il n’y a, dans ces lignes, rien d’exceptionnel. Celui que je suis, ce que je réalise, vous pouvez l’être, vous pouvez le réaliser, sous conditions d’atteindre certains états d’être, notamment par la méditation, là est, peut-être, la difficulté. C’est pour cela que je veux partager, avec vous, cette vie modeste, jalonnée d’expériences hors du commun. Cette histoire vous est livrée pour que vous puissiez approcher ces mondes parallèles, prendre votre envol, si tel est votre désir, vers la plus grande énigme que vous côtoyez, vous-même. Outre une meilleure compréhension de vous-même, cela vous amènera à une meilleure compréhension des « autres ». Votre bien-être, mon vœu le plus cher, à travers ces quelques lignes.

    Je suis Mystique: Rêve ou Réalité ? de : Paul Henné 30,00

    J’ai toujours été, depuis mon plus jeune âge, enclin à la solitude. Les autres m’intimidaient à tel point que je les évitais prudemment. Cette solitude devînt mon refuge qui me conduisit vers une vie intérieure très riche. Je vécus, alors, de nombreuses expériences qui m’ouvrirent un monde, de prime abord, effrayant, que, petit à petit, j’apprivoisais, pour mon plus grand bonheur. Je fus amené a confronté les textes de la Bible avec les écrits de Jung, de Freud, la psychanalyse me fascinait. Cette comparaison me semblait indispensable à l’heure où chacun est en quête de sens pour orienter sa vie. Quant à moi, je suis mystique, mais est-ce un rêve ou la réalité ? C’est l’histoire, autobiographique, de cette aventure à laquelle je vous convie, celle qui m’a amenée à vivre une E.M.I. (Expérience de Mort Imminente), élément fondateur de cette existence mystique que je vous livre. Il n’y a, dans ces lignes, rien d’exceptionnel. Celui que je suis, ce que je réalise, vous pouvez l’être, vous pouvez le réaliser, sous conditions d’atteindre certains états d’être, notamment par la méditation, là est, peut-être, la difficulté. C’est pour cela que je veux partager, avec vous, cette vie modeste, jalonnée d’expériences hors du commun. Cette histoire vous est livrée pour que vous puissiez approcher ces mondes parallèles, prendre votre envol, si tel est votre désir, vers la plus grande énigme que vous côtoyez, vous-même. Outre une meilleure compréhension de vous-même, cela vous amènera à une meilleure compréhension des « autres ». Votre bien-être, mon vœu le plus cher, à travers ces quelques lignes.

    Acheter
  • img-book

    Une poésie exprimée en une douzaine de recueils marquée par ses premières sensations du monde méditerranéen, les berceuses de sa grand-mère et les chansons de sa mère. Une poésie enrichie par ses voyages et son engagement social et sociétal (syndicalisme, presse sociale et de loisirs, etc.). Mer, vent, soleil, jeux de l’été, nostalgie de l’arrière-saison sur la plage et les collines sont les couleurs et les parfums par lesquels il créé et dialogue, sens toujours à l’affût. Une poésie tantôt libre, tantôt rimée, structures originales et classiques, thèmes intimes, sujets picturaux et éclats du quotidien. Une poésie qui ne s’interdit pas de chanter, par un érotisme stylé, la brûlante sensualité des liaisons amoureuses. Nous avons là un poète du temps présent, un « poète civil » selon l’expression de Moravia sur Pasolini, un poète militant la Lyre à la main. « Les Sanaryennes » est l’un des premiers recueils de poèmes de Roger-Pol COTTEREAU. Paru en 1960 aux éditions de « la Revue Moderne», l’édition originale ne comportait que huit poèmes, de même facture, annonçant déjà une maÎtrise du rythme et de la mélodie des vers. Promesse tenue puisque Roger-Pol COTTEREAU nous offre une troisième édition revue et complétée de ses Sanaryennes. Un fruit de saison mûri à la lumière des sens et de l’eau vive des sentiments.

    Les Sanaryennes: Poèmes et fragments de vie de : Roger-Pol Cottereau 10,00

    Une poésie exprimée en une douzaine de recueils marquée par ses premières sensations du monde méditerranéen, les berceuses de sa grand-mère et les chansons de sa mère. Une poésie enrichie par ses voyages et son engagement social et sociétal (syndicalisme, presse sociale et de loisirs, etc.). Mer, vent, soleil, jeux de l’été, nostalgie de l’arrière-saison sur la plage et les collines sont les couleurs et les parfums par lesquels il créé et dialogue, sens toujours à l’affût. Une poésie tantôt libre, tantôt rimée, structures originales et classiques, thèmes intimes, sujets picturaux et éclats du quotidien. Une poésie qui ne s’interdit pas de chanter, par un érotisme stylé, la brûlante sensualité des liaisons amoureuses. Nous avons là un poète du temps présent, un « poète civil » selon l’expression de Moravia sur Pasolini, un poète militant la Lyre à la main. « Les Sanaryennes » est l’un des premiers recueils de poèmes de Roger-Pol COTTEREAU. Paru en 1960 aux éditions de « la Revue Moderne», l’édition originale ne comportait que huit poèmes, de même facture, annonçant déjà une maÎtrise du rythme et de la mélodie des vers. Promesse tenue puisque Roger-Pol COTTEREAU nous offre une troisième édition revue et complétée de ses Sanaryennes. Un fruit de saison mûri à la lumière des sens et de l’eau vive des sentiments.

    Acheter