img-book
ISBN: 978-2354550127
Catégorie :

Faust

de : Goethe, Eugène Delacroix,
Noté 4.64 sur 5 basé sur 14 notations client
(14 avis client)

Aux yeux mêmes de Goethe, cette Première partie de la tragédie de Faust, qu’il fit paraître en 1808 et qui sera plus tard suivie d’un Second Faust, est une oeuvre étrange et barbare, qui ne vise à rien de moins qu’à présenter le « théâtre du monde ». Une oeuvre complexe aussi, où le protagoniste, Faust, assure le lien entre le drame du savant amer, désespérant de percer les secrets de la nature vivante, et celui de Marguerite qui s’éprend du vieil homme rajeuni par Méphistophélès, avant de devenir mère, de tuer son enfant et, condamnée à mort, de refuser de suivre Faust qui, finalement, a tout perdu.

10,00

À propos
avatar-author
Johann Wolfgang (von) Goethe, né le à Francfort et mort le  à Weimar, est un romancier, dramaturge, poète, théoricien de l'art et homme d'État allemand, passionné par les sciences, notamment l'optique, la géologie et la botanique, et grand administrateur.
Œuvres de Goethe
À propos
avatar-author
Eugène Delacroix est un peintre français né en 1798 à Charenton-Saint-Maurice et mort en 1863 à Paris.
Œuvres de Eugène Delacroix
À propos de cette œuvre
Details

ISBN: 978-2354550127
Éditeur: Livio Éditions
Année de publication: 2018
Nombre de pages: 322

  1. Bonhomme

    Note 5 sur 5

    Excellent livre.

  2. Gugguss

    Note 3 sur 5

    Ce livre permet de sentir le grand souffle poétique de Goethe.

  3. Sab

    Note 4 sur 5

    Un peu difficile à comprendre et un peu long au début, mais ça vaut le coup de persister car c’est un excellent livre.

  4. The Leaf Clover

    Note 5 sur 5

    Humour, cynisme bercent ce faust jouissif et toujours aussi pertinent ça détend ça fait plaisir ça fait réfléchir carrément génial

  5. Cinho512

    Note 5 sur 5

    Dans cette pièce, Goethe reprend la légende de Faust, héros d’un conte populaire allemand ayant fait florès au XVIe siècle et ayant connu de nombreuses réinterprétations comme le Faust de Marlowe.
    Avec talent et un style magnifique, Goethe met en scène, Faust, un jeune médecin brillant, adepte d’ésotérisme et totalement nihiliste face à sa condition d’Homme, qui se fait proposer un pacte avec le diable.
    Ayant lu un certain nombre de pièce de théâtre, je considère celle-ci comme celle qui m’a le plus enchanté, avec les meilleurs Shakespeare ou le meilleur du classicisme français.
    Cette pièce est également très philosophique et les réflexions de Faust, pourtant sur nombres de sujets, sont d’une grande profondeur.
    Cette alacrité correspond également au charme du diable, chose connu, et des aventures de nos deux compères et de la découverte de l’amour pour Faust, non sans tragique. Si le diable est le maître de la terre, aucun des services que proposent le grand « malin » n’est gratuit. Cette pièce aborde la notion de bien et de mal, du plaisir ou de la raison avec une finesse magistrale et la dissection de cette pièce nécessiterait des centaines de pages passionnantes.

  6. Joseph Fouché

    Note 5 sur 5

    Saluez par le maitre ! Que dire de plus, fiez-vous au jugement de l’auteur de « Faust ».
    Superbe pièce sur le mythe du pacte entre Méphistophélès et le docteur Faust (qui orgueilleux oscille entre son intelligence et ses passions obscures). La pièce est une tragédie, très philosophique, où tout le long il y a des digressions et des réflexions de Goethe sur le savoir, la séduction, la vanité, l’amour, etc.

  7. HOANG THUY DUNG

    Note 5 sur 5

    S’il y a un thème autant universellement débattu en littérature, c’est bien celui de Faust, du péché originel issu de l’orgueil de vouloir tout savoir pour se mesurer aux dieux, et de la rédemption par la compassion. Faust, plus panthéiste que chrétien, ne croit pas en une grâce divine quelconque. Dieu est mort, puisqu’il ne se manifeste pas, l’abandonnant à l’immobilisme stérile. Déchiré par les forces contraires qui entravent la réunification avec lui-même, d’un côté, l’attraction terrestre,incarnées par Méphisto, de l’autre, la quête de la lumière qui le rapprocherait du divin, que Goethe appelle le «Wissensdrang », Faust ne trouve de consolation que dans les deux figures de la féminité, Marguerite et Hélène. Marguerite incarne l’anima de la psyché de l’homme et apaise son doute sceptique. A la frénésie créatrice de Faust répond la beauté tranquille de la nature incarnée dans celle d’Hélène.

  8. Vaci

    Note 5 sur 5

    Cela correspond exactement à la description donnée, un grand merci/

  9. Cyrille Godefroy

    Note 3 sur 5

    Pièce de théâtre dont le début et la fin sont passablement décevants, du fait d’une écriture excessivement dense, confuse et décousue.
    La relation entre Faust et Méphistophélès est intéressante. Hélas, la multiplication des personnages aux 2 extrémités du récit noie quelque peu l’intrigue.
    Le style est exalté, poétique, lyrique, mais bizarrement l’emphase nuit parfois à la clarté et à la profondeur des thèmes évoqués par Goethe.

  10. Myrhille

    Note 5 sur 5

    Livraison rapide, livre en parfait état, cela va bien m’aider à m’imprégner de cette histoire dont on donnera l’opéra sur scène au mois de février prochain. Merci, je recommande cet éditeur.

  11. sammartino

    Note 5 sur 5

    Trés bien envoyé. Très grande rapidité. Ce livre est un classique à étudier en classe. Il sera utilisé par mon fils de 1ère L.

  12. Pat

    Note 5 sur 5

    Faust est inspiré d’un certain Johann Georg Faust, alchimiste allemand du XVIe siècle, déjà héros d’un conte populaire et de pièces de pièces de théâtres de Christopher Marlowe et Gotthold Ephraim Lessing.
    Goethe a travaillé sur le thème de Faust pendant une longue partie de sa vie et Faust est souvent considérée comme l’œuvre la plus importante de la littérature allemande.

  13. audouy christel

    Note 5 sur 5

    Bonne réception et livre en très bon état. Ma fille n’a pas encore lu le livre donc nous ne pouvons pas
    le juger.

  14. Macaron

    Note 5 sur 5

    Un grand classique de la littérature dans une version très claire et très complète. Traduction fine, fidèle à l’original, bien qu’en prose et non pas en vers. Produit en excellent état. Préface très instructive.